inicio novedades biografía contacto fragmentos publicaciones enlaces obra artística inglés





Castellano

Deutsch

English

Français

Italiano

Nederlands

Português

À propos de Rubén Figaredo


Rubén Figaredo naquit à Gijón, Asturies en 1963. Il étudia la musique et la contrebasse au conservatoire d’Oviedo et joua avec plusieurs groupes durant les années 80/90. Il étudia aussi l'histoire de l'art à l’université d’Oviedo. En Novembre 2007 il obtint un doctorat avec les félicitations du jury en Sciences et Histoire de la Musicologie. Sa thèse était consacrée au néo-dadaïsme en Espagne, en particulier le groupe ZAJ, et les travaux de l’artiste Juan Hidalgo (Juan Hidalgo. El sonido del gesto). 

Son premier livre fut publié en 1987, Hiedra, historia y piedra: torres, castillos y palacios rurales Asturianos, dans lequel Figaredo se présente comme historien et photographe. En 2002 il publie son deuxième livre sur le patrimoine historique et cultural patrimoine d’Asturies, Marinos, puertos y barcos en la antigua Asturias (Editores Trea y Librería Cervantes, Oviedo), écrit en collaboration avec Hernán del Frade de Blas. Cet ouvrage reçut le prix Premio Alfredo Quirós Fernández 2002 . Il publia la même année  Por amor al arte. Fragmentos de una enseñanza desconocida (Ed. Faculté de Géographie et Histoire de la Université de Oviedo).

Figaredo collaborera pendant plusieurs années avec El Mundo et el Periódico del Motor. Il publiera en particulier ses récits de voyages a travers les Déserts du Réel et les Îles des Bienheureux. Sa passion du patrimoine culturel et historique éclate au grand jour à travers ses écrits: sur les traces des chevaliers templiers en Sardaigne et à Finis Terrae. Il y raconte son expérience dans les villes éternelles habitées par les vivants et morts, comme une balade à travers les mondes mystérieux de Stonehenge et de l’Écosse. Il publie plusieurs articles concernant le patrimoine cultural et historique des Asturies sur lequel il donnera plusieurs conférences.

Figaredo collabore régulièrement à ÁBACO revista de cultura y ciencias sociales. Le numéro 58, intitulé El precio de la utopía en tiempos de incertidumbre, et 59, La música del futuro, el futuro de la música, furent publiés sous sa direction. Il est l’auteur de plusieurs scripts pour la télévision indépendante d’Asturies, comme le documentaire La puerta del cielo. Arte prerrománico asturiano en 2005.

En 2008 Ángulos Muertos - NUEVAS ENTREGAS PARA VIAJEROS est publié, dans une collection de 41 essais courts. Il écrit dans un style  lyrique et sensible, déclarant son amour des voyages ou l’on se perd dans les plus beaux endroits du monde, tout en déclarant la guerre au tourisme et au manque de communication”. Le titre du livre fait allusion à  "ces choses qui passent inaperçues dans le rétroviseur de la mémoire". “Je parle des voyageurs, des voyageurs opposés aux touristes, parce-que voyageurs sont une espèce en voie de disparition”. Dans Ángulos Muertos Figaredo révèle son érudition, sa connaissance de l’Histoire, de la littérature et des arts au travers de ses photos illustrant ses expériences. Son œil attentif aux détails et à la condition humaine, nous offre dans ses images l’essence du moment. Une de ses dépêches, Suecia y los restos de un naufragio, sera traduite dans la revue littéraire Néerlandaise Tortuca, dans le numéro 23 de Juin 2008 comme Zweden en de Overblijfselen van een Schipbreuk.

Rubén Figaredo a collaboré hebdomadairement au journal Asturien La Nueva Espana comme éditorialiste d’opinion. Il participe à plusieurs de publications dans le domaine de l’histoire de l ‘art, de la musique, de la  littérature tout en rêvant à de nouveaux voyages et explorations.